Arrêt innopiné d’un moteur diesel

Immédiatement mettre les injecteurs au débit nul et essayer de tourner à la main ou au démarreur.

1. – le moteur s’est arrêté brusquement.

Sollicité à la main ou au démarreur. Injecteurs à zéro.

a) le moteur ne tourne pas

Piston, moteur grippé. Vérifier refroidissement et graissage. Laisser refroidir. Il arrive qu’on peut alors tourner le moteur et qu’à très lente allure on puisse rejoindre le plus proche atelier de réparations.

b) le moteur tourne

1° reste-t-il du gas-oil? vérifier.
2° le gas-oil arrive-t-il aux injecteurs? si non, vérification méthodique des injecteurs au réservoir.
3° y a-t-il de l’eau dans le gas-oil? purger.
4° accouplement-pompe desserré. recaler et resserrer.
5° accouplement-pompe cassé : remplacer.

2. – le moteur ralentit avant de s’arrêter.

Il est évident que tout ralentissement sensible étant le signe d’une défectuosité qui peut être grave (grippage par exemple), il vaut mieux arrêter le moteur qu’attendre qu’il stoppe de lui-même.
Mais s’il a stoppé après un ralentissement net, mettre immédiatement les injecteurs à zéro et essayer de tourner à la main ou au démarreur.

a) le moteur ne tourne pas

piston grippé. voir ci-dessus.

b ) le moteur est dur à tourner

1° refroidissement insuffisant: voir radiateur et pompe à eau.
2° mauvais graissage; voir niveau et indicateur de pression d’huile.
3° piston-pompe grippé ou détérioré; voir ci-dessus.

c) le moteur tourne librement

1° arrivée de combustible aux injecteurs. Vérifier des injecteurs au réservoir.
2° eau dans le combustible. Purger.

publicite Moteur Diesel

Rappels : il faut immédiatement arrêter le moteur et le véhicule, pour éviter des avaries ou accidents graves.

1°) Si la pression d’huile descend anormalement et, à fortiori, si elle tombe à zéro. Si la pression d’huile monte nettement au-dessus de la valeur. normale. .
2°) Si l’aiguille de l’ampèremètre indique la brusque décharge.
3°) Si on perçoit un fort bruit de chocs métalliques et sourds, annonçant une avarie subite.
4°) Si on perçoit .une odeur anormale de combustible chaud.
5°) Si, de nuit, l’éclairage baisse ou est instable.

Instructions prises d’un vieux livre technique de l’année 1936.

 

A propos Norbert

Auteur du site https://sostracteur.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *